Réflexion - Sanctuaire Marie Reine des Coeurs

Aller au contenu

Menu principal :

Réflexion

Ouverture
PRÉPAREZ LE CHEMIN DU SEIGNEUR!
Jean-Baptiste vivait dans l'empire romain, reconnu pour le nombre et la qualité de ses infrastructures, en particulier de ses routes et aqueducs dont plusieurs sont toujours en service. Les pieds écorchés de ceux qui allaient l'écouter témoignaient que la route du désert n'était pas une priorité. En reprenant la promesse d'aplanir les montagnes, de combler les ravins pour construire une bonne route, il savait que ses auditeurs le comprendraient.
Nous nous sentons impuissants devant nos rues raboteuses et nos nids de poule. Comme il y a vingt siècles, Jean nous ramène à d'autres chemins, dont nous sommes responsables et pour lesquels nous pouvons faire quelque chose, ceux de nos coeurs.
Aujourd'hui comme au temps de l'empire romain, l'investissement dans les voies de communication est nécessaire à l'unité et au développement d'un pays et ceux qui n'ont pas les moyens de le faire ou le négligent demeurent pauvres et sous-développés. Il en est de même de notre monde à chacun et chacune de nous. Quelle est la qualité de nos voies de communication entre nous et Dieu, entre nos frères et nous?
L'Avent nous invite à nous arrêter un moment pour faire l'inspection des chemins qui nous relient à Dieu et aux autres. Quels obstacles doit contourner Jésus pour me rejoindre? Et moi, suis-je parfois si encombré que je ne vois plus trop comment aller à sa rencontre? Préparer Noël, c'est aller au-devant de Jésus et des autres et rendre accueillant leur chemin vers nous.
À l'image de Dieu qui se donne, Noël, c'est l'Amour. Le Noël que je prépare aura la qualité de mon accueil de l'autre. Accueillir Dieu, accueillir les autres, voilà un défi permanent. Si nous osons relever ce défi nous y arriverons « car DIEU A DÉCIDÉ que dans nos coeurs, « Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées, les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis. » Quand Dieu a décidé, il agit. Il s'agit donc de le laisser faire. Être à l'écoute de Dieu et des autres, tendre la main pour accueillir et partager : voilà comment nous pouvons l'aider.
Paul nous garantit le résultat : « Celui qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu’à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus. »
Jean-Louis Courchesne, s.m.m.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu